Nouvelles données sur l’avifaune de Tunisie (2005-2014)

Azafzaf, H., Feltrup Azafzaf, C., Dlensi, H. & Isenmann, P. 2015. Nouvelles données sur l’avifaune de Tunisie (2005-2014). Alauda 83: 7–28.
PDF in ResearchGate.net

Après la liste complète commentée des oiseaux de Tunisie publiée en 2005, cette publication traite des observations récoltées entre 2005 et 2014. Dix (ou peut-être douze) nouvelles espèces pour ce pays on pu être ajoutées (Flamant nain, Aigle impérial, Glaréole à ailes noires, Chevalier grivelé, Bécasseau de Bonaparte, Chevalier à pattes jaunes, Mouette de sabine, Perruche à collier, Bergeronnette citrine, Pouillot de Pallas et, peut-être, Sterne royale et Rousserolle africaine. Quatre espèces ont niché pour la première fois (Puffin yelkouan, Ibis falcinelle, Mouette rieuse, Bergeronnette des ruisseaux) et la nidification de deux autres espèces reste à confirmer (Autour des palombes et Rousserolle africaine). Quelques especes rarement observées ont été revues (Plongeon catmarin, Grèbe jougris, Fuligule milouinan, Macreuse noir, Tantale ibis, Aigle criard, Pluvier bronzé, Vanneau sociable, Phalarope à bec large, Mouette à tête grise, Goéland pontique, Martinet cafre, Guêpier de perse, Corneille mantelée, Pinson du Nord). Le Courlis à bec grêle qui n’a pas été revu ces dernières années doit été considéré comme éteint.

New bird records in Tunisia (2005-2014).

After the comprehensive annotated checklist of the birds of Tunisia published in 2005, this report deals with records collected between 2005 and 2014. Ten (or perhaps eleven) new species for the country could be added (Lesser Flamingo, Eastern Imperial Eagle, Black-winged Pratincole, Spotted Sandpiper, White-rumped Sandpiper, Lesser Yellowlegs, Sabine’s Gull, Rose-ringed Parakeet, Citrine Wagtail, Palla’s Leaf Warbler and presumably African Reed Warbler). Four species were found breeding for the first time (Yelkouan Shearwater, Glossy Ibis, Black-headed Gull, Grey Wagtail) and the breeding of two others need to be confirmed (Northern Goshawk, African Reed Warbler). Some rarely recorded species have been recorded again (Red-throated Diver, Red-necked Grebe, Yellow-billed Stork, Greater Scaup, Greater Spotted Eagle, American Golden Plover, Sociable Lapwing, Red Phalarope, Grey-hooded Gull, Caspian Gull, White-rumped Swift, Blue-cheeked Bee-eater, Hooded Crow, Brambling). The Slender-billed Curlew having not been recorded in recent years must be considered as extinct.

Nouvelles données sur l’avifaune de Tunisie (2005-2014)

Azafzaf, H., Feltrup Azafzaf, C., Dlensi, H. & Isenmann, P. 2015. Nouvelles données sur l’avifaune de Tunisie (2005-2014). Alauda 83: 7–28.

New bird records in Tunisia (2005-2014).

Azafzaf, H., Feltrup Azafzaf, C., Dlensi, H. & Isenmann, P. 2015. Nouvelles données sur l’avifaune de Tunisie (2005-2014). Alauda 83: 7–28.

Libération d’un Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) victime du trafic illégal d’oiseaux en Tunisie

Release of an Egyptian Vulture (Neophron percnopterus) saved from the illegal bird trade in Tunisia by the Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) (BirdLife partner in Tunisia) in coordination with the Directorate General of Forests (DGF). Thanks to the collaboration with the Max Planck Institute for Ornithology (Radolfzell), the Egyptian Vulture was equipped with a GPS transmitter to track its movements which will be followed via movebank.

L’Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO), qui n’a cessé d’attirer l’attention sur une véritable flambée du trafic illégal des oiseaux sauvages en Tunisie, est parvenue, récemment, en coordination avec la Direction Générale des Forêts (DGF), a récupérer un jeune Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), mis en vente en ligne, sur un site de petites annonces.

Après une période de réhabilitation chez le vétérinaire de l’association, le jeune percnoptère, maintenant en bon état, a été libéré, aujourd’hui 7 décembre 2014, au Parc National de Zaghoun. Grace à la collaboration avec Max Planck Institute for Ornithology (Radolfzell), le Vautour percnoptère a été équipé d’un émetteur GPS en vue de suivre ses déplacements (sur movebank).

Espèce globalement menacée et en continuel déclin en Tunisie et très prisée pour ses vertus thérapeutiques imaginaires, ce petit vautour, “ne risquait pas seulement de passer sa vie en captivité, mais d’être tué et mangé par des personnes dans l’espoir irréaliste de guérir d’un cancer ou d’une autre souffrance grave”, commente l’AAO, dans un communiqué.

Le Vautour percnoptère est un oiseau nicheur migrateur jadis présent dans tous les massifs de la Dorsale tunisienne. C’est un charognard qui se nourrit, essentiellement, de carcasses d’animaux. Il joue ainsi un rôle important dans le maintien de populations saines d’animaux sauvages et domestiques. En 1990, sa population nicheuse a été évaluée à 100 – 150 couples, mais depuis, cette population ne cesse de s’amoindrir à cause du braconnage et du trafic illégal.

L’AAO a déjà mise en garde les sites de petites annonces tunisiens qui continuent à publier la vente d’animaux sauvages contre cette pratique illégale.

Le président de l’association, Hichem Azafzaf, a lancé un appel aux citoyens tunisiens leur expliquant que la vente et l’achat d’animaux sauvages sont interdits en Tunisie et “tout Tunisien conscient et patriote doit respecter la loi et dénoncer ces pratiques auprès des autorités compétentes”.

Le président de l’Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO) Hichem Azafzaf, avec le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus)

Le président de l’Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) Hichem Azafzaf, avec le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus).

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), sauvé de trafic illégal d’oiseaux, équipé d’un émetteur GPS et libéré.

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), sauvé de trafic illégal d’oiseaux, équipé d’un émetteur GPS et libéré.

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) libre dans le Parc National de Zaghoun

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) libre dans le Parc National de Zaghoun

Sources: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) & Babnet Tunisie.

Photos: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO).

Journée Internationale de Sensibilisation aux Vautours au Maghreb

Ce week-end 3 organisations régionales célèbrent la Journée Internationale de Sensibilisation aux Vautours : Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) en Tunisie, GREPOM BirdLife Morocco au Maroc, et Tunisia Wildlife Conservation Society (TWCS) en Tunisie (TWCS était la première association à célébrer l’événement depuis 2012). Le pays avec plus de vautours que les autres, l’Algérie, ne participe pas (pour l’instant).

Looking at the International Vulture Awareness Day website, we can see that three regional organisations are celebrating the event this weekend (open the link and search, Algeria, Morocco, Libya and Tunisia and see for yourself):

Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) – BirdLife in Tunisia,

GREPOM BirdLife Morocco,

Tunisia Wildlife Conservation Society (TWCS) which was the first organisation to celebrate the International Vulture Awerness Day (IVAD) in Tunisia and in the whole North-west Africa  since 2012 and are continuing to do so this year.

The country with more vultures than the others, Algeria, is not participating (so far).

International Vulture Awareness Day in the Maghreb

International Vulture Awareness Day in the Maghreb

First colour-ringing of Greater Flamingo in Tunisia: 45 chicks ringed in the lagoon of Korba (Cap Bon)

The Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO), BirdLife partner in Tunisia, in collaboration with local and international partners have colour-ringed 45 chicks of Greater Flamingo (Phoenicopterus roseus) in August 2014 in the lagoon of Korba, Cap Bon, Tunisia. This is the first colour-ringing of the species in Tunisia. The colour ring used is a white ring with a 4-letters black code, the code start with the letter K (for Korba). See pictures 2 and 3. For the press release of the Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) about the ringing operation, please see the last 2 photographs.

Colour-ringed Greater Flamingo chicks, lagoon of Korba, Cap Bon (Tunisia), 10 August 2014. Photo: Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO)

Colour-ringed Greater Flamingo chicks, lagoon of Korba, Cap Bon (Tunisia), 10 August 2014. Photo: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO)

The code of the colour ring starts with the letter K (for Korba lagoon). Photo: Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO)

The code of the colour ring starts with the letter K (for Korba lagoon). Photo: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO)

The code of the colour ring starts with the letter K (for Korba lagoon). Photo: Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO)

The code of the colour ring starts with the letter K (for Korba lagoon). Photo: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO)

Ringing operation of Greater Flamingo at lagoon of Korba, Cap Bon (Tunisia), 10 August 2014. Photo: Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO)

Ringing operation of Greater Flamingo chicks at the lagoon of Korba, Cap Bon (Tunisia), 10 August 2014. Photo: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO)

Greater Flamingo (Phoenicopterus roseus) at the lagoon of Korba, Cap Bon (Tunisia), 10 August 2014. Photo: Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO)

Greater Flamingos (Phoenicopterus roseus) at the lagoon of Korba, Cap Bon (Tunisia), 10 August 2014. Photo: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO)

Press release of Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO) about the ringing operation of Greater Flamingo at the lagoon of Korba.

Press release of Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) about the ringing operation of Greater Flamingo at the lagoon of Korba (part 1).

Press release of Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO) about the ringing operation of Greater Flamingo at the lagoon of Korba.

Press release of Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) about the ringing operation of Greater Flamingo at the lagoon of Korba.

Pour la première fois en Tunisie, Baguage de 45 poussins flamants roses à la Lagune de Korba:

Des membres de l’association “Amis des Oiseaux” (AAO) ont bagué, dimanche, 45 poussins flamants roses nés à la Lagune de Korba. Une première pour la Tunisie, car jamais auparavant, une telle action n’a été entreprise.

Cette année, une petite colonie de flamants roses a réussi à nicher dans la Lagune de Korba (Gouvernorat de Nabeul). Découverte par un amoureux de la nature, originaire de la région, cette colonie compte actuellement environ 40 jeunes flamants.

Cet heureux événement n’est pas sans intérêt, car l’espèce est considérée comme un nicheur occasionnel en Tunisie. La dernière reproduction réussie a été confirmée par l’AAO, en 2007, aux Salines de Thyna (Gouvernorat de Sfax).

Le président de l’AAO, Hichem Azefzef a indiqué à la TAP, que l’utilisation, au cours de cette opération, de bagues plastiques colorées à code unique permettra de suivre les déplacements des flamants grâce à la lecture des bagues par un vaste réseau d’observateurs en Méditerranée et aux bases de données regroupant les observations signalées. En effet, ce sont ces mêmes bagues plastiques qui ont permis d’identifier certains des flamants qui se sont reproduits à la Lagune de Korba cette année.

Ces bagues sont lisibles au moyen de longues-vues et, annuellement, environ 25 lectures sont communiquées aux centres de baguages. Le secrétaire d’Etat chargé de l’environnement et du développement durable, Mounir Majdoub qui a participé au baguage des jeunes flamants a déclaré à la TAP, que cette opération contribue à soutenir l’action environnementale et à renforcer la sensibilisation à l’importance des lagunes dans la protection des écosystèmes Dans l’Ouest de la Méditerranée, la population du Flamant rose compte environ 10000 individus.

Cet oiseau d’eau grégaire se reproduit assez régulièrement dans plusieurs pays de la région, notamment en Espagne, en France, en l’Italie, en Turquie et depuis quelques années en Algérie. Couverts d’un duvet blanc à la naissance, les jeunes flamants deviennent gris au bout de quelques jours avant que leur plumage ne s’éclaircisse pour prendre une teinte gris-clair. C’est entre 4 et 7 ans qu’ils se vêtissent finalement de leur splendide plumage rose. Généralement, les jeunes flamants restent 2 à 3 ans sur le lieu de leur premier hivernage avant de rejoindre une colonie pour s’y reproduire.

Seule une petite proportion retournera sur son lieu de naissance pour la reproduction, l’espèce étant peu fidèle à un lieu de nidification. L’opération de baguage s’est déroulée avec l’appui de la Tour du Valat, centre de recherche sur la conservation des zones humides méditerranéennes situé au Sud de la France, en partenariat avec le Centre des Activités Régionales pour les Aires Spécialement Protégées (CAR/ASP), l’Agence de Protection et d’Aménagement du Littoral (APAL), la Direction Générale des Forêts (DGF) et l’Association Tunisienne de Protection de la Nature et de l’Environnement de Korba (ATPNE Korba).

Tunis Afrique Press.