Faune sauvage en vente à Tunis (Tunisie)

Commerce illégal d’espèces sauvages encore ! Nous avons mentionné ici avant le trafic d’oiseaux sur Internet: 1) Trafic illégal des espèces sauvages protégées en Algérie via l’Internet, et 2) Trafic d’oiseaux sur Internet en Algérie et au Maroc.

Et dans le même contexte nous partageons ici le rapport suivant réalisé par Mr Abdelmajid Dabbar le 14 décembre 2014 sur le commerce des animaux sauvages en Tunisie, ce n’est pas très récent, mais le problème est toujours d’actualité:

“Chaque dimanche, au Souk de Moncef Bey à Tunis, à part la vente des animaux domestiques : les chiens, les chats, les pigeons, des volailles de basse-cours, nous trouvons des oiseaux sauvages par milliers, des tortues, des caméléons, des singes… bref, faune tunisienne et d’importation.

Aujourd’hui 14 décembre 2014, après une bonne randonnée en montagne, je suis passé vers 14 heure, peu de temps avant la fermeture du marché hebdomadaire illicite de la faune sauvage, une grande hémorragie, des caisses par centaines, des oiseaux par milliers, des tortues par centaines :

  • Buse féroce (Buteo rufinus cirtensis)

  • Pinson des arbres (Fringilla coelebs africana/spodiogenys)

  • Verdier d’Europe (Chloris chloris)

  • Chardonneret élégant (Carduelis carduelis)

  • Bec- croisé des sapins (Loxia curvirostra)

  • Tortues terrestres

Un grand réseau de destruction de la faune sauvage, composé de chasseurs aux filets, grossistes ramasseurs, vendeurs à la pièce et même de passeurs de la Libye et de l’Algérie. Durant toute l’année le même cirque se répète sans contrôle et sans pitié de la manière de stockage et d’étalage des pauvres bêtes”.

Buse féroce (Buteo rufinus cirtensis)

Buse féroce du Maghreb (Buteo rufinus cirtensis), Souk Moncef Bey, Tunis, Tunisie (Abdelmajid Dabbar).

Pinson des arbres (Fringilla coelebs) & Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra)

Pinson des arbres (Fringilla coelebs) & Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), Souk Moncef Bey, Tunis (Abdelmajid Dabbar).

Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), Souk Moncef Bey, Tunis

Bec-croisé des sapins (Loxia curvirostra), Souk Moncef Bey, Tunis (Abdelmajid Dabbar).

Tortues terrestres, Souk Moncef Bey, Tunis

Tortues terrestres, Souk Moncef Bey, Tunis (Abdelmajid Dabbar).

Libération d’un Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) victime du trafic illégal d’oiseaux en Tunisie

Release of an Egyptian Vulture (Neophron percnopterus) saved from the illegal bird trade in Tunisia by the Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) (BirdLife partner in Tunisia) in coordination with the Directorate General of Forests (DGF). Thanks to the collaboration with the Max Planck Institute for Ornithology (Radolfzell), the Egyptian Vulture was equipped with a GPS transmitter to track its movements which will be followed via movebank.

L’Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO), qui n’a cessé d’attirer l’attention sur une véritable flambée du trafic illégal des oiseaux sauvages en Tunisie, est parvenue, récemment, en coordination avec la Direction Générale des Forêts (DGF), a récupérer un jeune Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), mis en vente en ligne, sur un site de petites annonces.

Après une période de réhabilitation chez le vétérinaire de l’association, le jeune percnoptère, maintenant en bon état, a été libéré, aujourd’hui 7 décembre 2014, au Parc National de Zaghoun. Grace à la collaboration avec Max Planck Institute for Ornithology (Radolfzell), le Vautour percnoptère a été équipé d’un émetteur GPS en vue de suivre ses déplacements (sur movebank).

Espèce globalement menacée et en continuel déclin en Tunisie et très prisée pour ses vertus thérapeutiques imaginaires, ce petit vautour, “ne risquait pas seulement de passer sa vie en captivité, mais d’être tué et mangé par des personnes dans l’espoir irréaliste de guérir d’un cancer ou d’une autre souffrance grave”, commente l’AAO, dans un communiqué.

Le Vautour percnoptère est un oiseau nicheur migrateur jadis présent dans tous les massifs de la Dorsale tunisienne. C’est un charognard qui se nourrit, essentiellement, de carcasses d’animaux. Il joue ainsi un rôle important dans le maintien de populations saines d’animaux sauvages et domestiques. En 1990, sa population nicheuse a été évaluée à 100 – 150 couples, mais depuis, cette population ne cesse de s’amoindrir à cause du braconnage et du trafic illégal.

L’AAO a déjà mise en garde les sites de petites annonces tunisiens qui continuent à publier la vente d’animaux sauvages contre cette pratique illégale.

Le président de l’association, Hichem Azafzaf, a lancé un appel aux citoyens tunisiens leur expliquant que la vente et l’achat d’animaux sauvages sont interdits en Tunisie et “tout Tunisien conscient et patriote doit respecter la loi et dénoncer ces pratiques auprès des autorités compétentes”.

Le président de l’Association "Les Amis des Oiseaux" (AAO) Hichem Azafzaf, avec le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus)

Le président de l’Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) Hichem Azafzaf, avec le Vautour percnoptère (Neophron percnopterus).

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), sauvé de trafic illégal d’oiseaux, équipé d’un émetteur GPS et libéré.

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus), sauvé de trafic illégal d’oiseaux, équipé d’un émetteur GPS et libéré.

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) libre dans le Parc National de Zaghoun

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus) libre dans le Parc National de Zaghoun

Sources: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO) & Babnet Tunisie.

Photos: Association “Les Amis des Oiseaux” (AAO).

Nos oiseaux victimes du commerce sur internet

Après le problème du commerce des oiseaux sauvages sur l’Internet en Algérie a été soulevée par la page FB “To Save WildLife in Algeria“, c’est au tour de la presse algérienne d’approcher et de dénoncer cette activité illégale par un article publié dans le quotidien El Watan il y’a quelques jours.

After the issue of the trade in wild birds via the Internet in Algeria was raised by the Facebook page “To Save Wildlife in Algeria“, it is the turn of the Algerian press to approach and condemn this illegal activity by a piece published in El Watan newspaper a few days ago.

Des rapaces, comme les aigles, les vautours, les buses, les milans, les faucons ou les passereaux, comme le malheureux chardonneret qui fait les frais de son plumage et de son chant mélodieux, sont maintenant en vente sur des sites internet algériens.

Ce ne sont pas des animaux d’élevage, ils sont capturés dans la nature donc déduits des effectifs qui pourraient encore assurer la reproduction de leurs espèces respectives fortement menacées de disparition. Dans la rubrique «animaux» de ces sites dont la notoriété a largement dépassé nos frontières pour aller conquérir l’Europe et l’Amérique du Nord, on trouve toutes les catégories de ce qui est communément appelé animaux de compagnie ou domestiques jusqu’aux animaux de ferme.

Les oiseaux viennent en tête de ces sites de vente avec les perruches, les canaris et inévitablement le chardonneret et ses dizaines de variétés obtenues par des croisements à ne plus en finir. Mais de plus en plus, il sont rejoints par une autre catégorie de l’avifaune : les rapaces. L’un de ces sites en propose depuis quelques semaines. Des vautours, des aigles, des buses, des milans… et des chouettes. Les rapaces sont particulièrement vulnérables parce qu’ils se reproduisent plus difficilement que les passereaux et qu’ils viennent en fin de la chaîne alimentaire. Ce sont généralement des oiseaux plus gros dont les petits exigent plus de soins et de nourriture.

Dénonciation

Les rapaces qui se fixent sur les parois de pitons rocheux en bordure de grandes plaines se nourrissent de petits mammifères champêtres, des rongeurs spécialement, et cumulent les substances chimiques des épandages que leurs proies ont ingérées avec leur nourriture. Comme pour les humains, les conséquences sont constatées avec des pontes insuffisantes, une nidification inachevée ou des petits avec des malformations qui ne vivent pas. Rares donc sont les rapaces qui vivent et arrivent à maturité. Ils sont de la sorte des rescapés sur lesquels se fondent la survie de l’espèce.

A côté de l’hécatombe du chardonneret, complètement disparu dans son milieu naturel pour devenir un enjeu d’un vaste trafic commercial transfrontalier, notamment avec nos voisins de l’Ouest, il faut aujourd’hui ajouter les rapaces sur la liste des oiseaux d’Algérie menacés par le commerce et dont l’issue est connue. Tous les rapaces d’Algérie sont protégés par la loi, certains ont complètement disparu depuis des décennies,  comme l’ibis chauve qui nichait près du lac de Boughezoul ou l’aigle pomarin qui planait au-dessus des lacs d’El Kala.

Les dérangements et la réduction de l’aire géographique qui doit nécessairement assurer la nourriture à un effectif minimum pour assurer la reproduction ont été à l’origine de ces irremplaçables pertes. On ne doit pas compter sur les pouvoirs publics pour sauver ce qu’il reste avec un dispositif législatif qui ne s’applique -lorsque c’est le cas- qu’aux contrevenants pris en flagrant délit. La dénonciation de ces pratiques commerciales que des groupes ont déjà entrepris de faire via les réseaux sociaux sont une réponse bien adaptée si elle est encouragée par une solidarité plus agissante des internautes.

Slim Sadki / El Watan

Buse féroce du Maghreb (Buteo rufinus cirtensis)

Buse féroce du Maghreb (Buteo rufinus cirtensis – Atlas Long-legged Buzzard

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus - Common Kestrel)

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus – Common Kestrel)

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus - Egyptian Vulture) : espèce classée comme "en danger d'extinction" (EN) sur la Liste rouge de l'UICN et inscrite à l'Annexe II de la CITES.

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus – Egyptian Vulture) : espèce classée comme “en danger d’extinction” (EN) sur la Liste rouge de l’UICN et inscrite à l’Annexe II de la CITES.

Trafic d’oiseaux sur Internet en Algérie et au Maroc

.سؤال لمن يهمهم الأمر: هل يوجد قانون يحمي هذه الطيور في الجزائرفي المغرب)؟ وأكيد في تونس وليبيا أيضاً

Y a t-il une loi qui protège ces oiseaux en Algérie (et au Maroc aussi)? Et sûrement en Tunisie et en Libye aussi (même si nous n’avons rien trouvé sur Internet pour les deux derniers pays)? à bon entendeur !

Des oiseaux en vente sur Internet en Algérie dans le site-web www.ouedkniss.com, dont plusieurs annonces ont été déposées durant ce mois même de septembre. Exemples :

– Milan noir (Milvus migrans), @ Hadjout, Tipaza, date de l’annonce: 08-Sep-2014.

– Milan noir, @ Said Hamdine, Alger, date de l’annonce: 07-Sep-2014.

– Buse féroce (Buteo rufinus cirtensis), @ Tizi Ouzou, Tizi Ouzou, l’annonce déposée le 01-09-2014.

En plus de plusieurs autres annonces déposées durant 2013 et 2014: il suffit de chercher les mots clés suivant pour les trouvées: aigle, fauconvautour, chardonneretصقرنسر

Circaète Jean-le-Blanc (Circaetus gallicus)

Circaète Jean-le-Blanc – Short-toad Snake-Eagle (Circaetus gallicus)

Vautour fauve (Gyps fulvus)

Vautour fauve – Griffon Vulture (Gyps fulvus)

Buse féroce du Maghreb (Buteo rufinus cirtensis)

Buse féroce du Maghreb – Atlas Long-legged Buzzard (Buteo rufinus cirtensis)

Milan noir (Milvus migrans)

Milan noir – Black Kite (Milvus migrans)

Trafic illégal des espèces sauvages protégées en Algérie via l’Internet

Des animaux sauvages protégés par la loi algérienne (et internationale) sont en vente sur Internet à travers des sites-web apparemment locaux (photos). Merci à la page Facebook “To Save Wildlife in Algeria” pour l’information et le texte suivant:

الإتجار غير الشرعي بالحيوانات  المحمية في الجزائر عبر الانترنت 

تواجه الحياة البرية في الجزائر مخاطر عديدة في ظل غياب الصرامة ونقص المجهودات المبذولة لحماية هذا الكنز الوطني ، حيث تتعرض الحيوانات البرية الى ضغوطات شديدة من طرف الانسان. وظهرت قضية جديدة تتمثل في التجارة الغير الشرعية للحيوانات والطيور البرية المحمية فأصبحنا نشاهد حيوانات نادرة ومحمية من طرف القانون الجزائري تباع على الأرصفة والمحلات من دون أي خوف من العقوبات التي تصل حسب ما جاء في المراسيم الرئاسية الى حد السجن ثلاث سنوات في حال قبض أو حيازة او المتاجرة بالحيوانات المحمية او أعضائها او جلودها،  ولكن غياب تطبيق هذه القوانين جعل هذه الظاهرة تتطور وتصبح مشكلة حقيقية وانتقلت الى المواقع الالكترونية على الانترنت ، فأصبحنا نجد السلاحف البرية والمائية، النسور، الصقور، ثعالب الصحراء ، السنجاب البربرية ، كلها للبيع. فأين هي الرقابة القانونية ، وأين هي محاسبة المخالفين للقانون ، وأين هم المسؤولون على حماية هذه الثروة الوطنية ؟

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus - Egyptian Vulture) : espèce classée comme "en danger d'extinction" (EN) sur la Liste rouge de l'UICN et inscrite à l'Annexe II de la CITES.

Vautour percnoptère (Neophron percnopterus – Egyptian Vulture) : espèce classée comme “en danger d’extinction” (EN) sur la Liste rouge de l’UICN et inscrite à l’Annexe II de la CITES.

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus - Common Kestrel)

Faucon crécerelle (Falco tinnunculus – Common Kestrel)

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis - European Goldfinch) : espèce en danger en Algérie

Chardonneret élégant (Carduelis carduelis – European Goldfinch) : espèce en danger en Algérie

Fennec (Vulpes zerda)

Fennec (Vulpes zerda)